En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

CAVAILLES Jules

Ce peintre est originaire de Carmaux, petite ville du Tarn.
Dessinateur aux mines de Carmaux, Jules CAVAILLES fit la connaissance du « père Artigue », élève de J.P Laurens et ami d’Henri Martin, qui l’engagea à venir étudier à Paris.
Il devient élève de Pierre et Paul-Albert Laurens à l’académie Julian en 1925. Il expose au Salon des Artistes Français, puis, dès 1928, aux Indépendants et au Salon d’Automne.
Jules CAVAILLES est invité au Salon des Tuileries, et, en 1936 , chargé de former le 14e groupe des « Artistes de ce temps », au Petit Palais.
En 1937, il décore le Pavillon du Languedoc de l’Exposition Universelle ainsi que d’autres panneaux décoratifs.
Jules Cavaillès peint par juxtaposition de couleurs pures. D’abord influencé par les Fauves, il suivit un cheminement qui fut commun à de très nombreux peintres français de l’entre-deux guerres, délaissant l’intensité et l’esprit de recherche pour la joie de vivre.
Il exposa souvent avec les peintres que l’on a pu dire de la « Réalité Poétique » ( Brianchon , Legeult, Oudot, …), attachés à la représentation de la réalité dont ils veulent célébrer la beauté familière.
Aujourd’hui, on peut admirer certaines de ses toiles dans divers Musées (Albi, Montpellier, Toulouse, Chicago, Helsinski et Zurich).