En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

CHABAUD Auguste

Auguste CHABAUD est né à Nîmes le 3 octobre 1882.
Il fréquente l’Ecole des Beaux-Arts d’Avignon, puis monte à Paris en 1899 pour y poursuivre sa formation artistique. Paris fascine le jeune peintre, mais il reste profondement attaché à la Provence qui l’a vu grandir;il rejoindra Graveson en 1914, pour ne plus guère la quitter.
En 1901, CHABAUD doit quitter Paris pour gagner sa vie. Il s’engage alors dans la marine marchande . De cette période, on retiendra les nombreux dessins de matelots et de filles de joie.
En 1907, CHABAUD s’installe à Paris. Les rues animées de la capitale, les prostituées, les cafés, le monde du spectacle le fascinent et deviennent ses thèmes de prédilection. Il continue parallèlement à peindre la Provence et participe au Salon des Indépendants et au Salon d’Automne, où il expose avec les Fauves.
Chabaud participe à de nombreuses expositions aux côtés de Matisse, Derain, Vlaminck, Dufy, Modigliani et Picasso.
En 1911, il entame sa période cubiste, travaille de grands formats et sculpte.
Après la Première Guerre mondiale, il revient vivre définitivement à Graveson (Bouches du Rhone) : il peint des paysans, des écuries et surtout des paysages de la Montagnette. C’est à partir de 1920 qu’il entame sa période bleue (employant le bleu de Prusse à l’état pur) dans laquelle la Provence, ses personnages et ses coutumes seront mis en avant.
CHABAUD a écrit beaucoup de poèmes et de livres.
Ces influences citadines et rurales feront naître une œuvre puissante et singulière qui malgré sa diversité montre une rare unité de sensations et d’expressions.
Une trés importante exposition rétrospective de son oeuvre eut lieu à Paris en 1952, qui lui donna l’occasion de revenir à Paris qu’il avait quitté en 1914. Une autre exposition rétrospective commémorera, à Paris en 1965, le dixième anniversaire de sa mort.
En 1966, il était représenté à l’exposition « Le Fauvisme français et les débuts de l’impressionnisme Allemand » qui eut lieu au musée d’art moderne à Paris et au Haus Der Kunst de Munich.
Aujourd hui les toiles de CHABAUD sont présentes dans les plus grandes collections.
    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette