En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

COCTEAU Jean

Issu d’une famille de la grande bourgeoisie parisienne, Jean Cocteau naît à Maisons-Laffitte, le 5 juillet 1889. Il est âgé de neuf ans lorsque son père se suicide, sa mère élèvera alors seule ce garçon qui lui vouera toute son admiration. Du lycée, il ne gardera que le souvenir de la révélation de la beauté masculine en la personne de son camarade, Dargelos, le « premier symbole des forces sauvages qui nous habitent ». Dargelos a inspiré l’un des personnages du Livre Blanc et des Enfants Terribles. Il publia ses premiers poèmes dès 1909 et devint une des figures à la mode du Tout-Paris et des grands salons que fréquentaient la comtesse de Noailles, Marcel Proust….Il témoigna dans son écriture d’une égale curiosité, s’essayant à la poésie d’inspiration futuriste, dadaïste ou cubiste : Le Cap de Bonne Espérance (1919), au roman poétique : Le Potomac (1919), Thomas l’imposteur (1923), Les Enfants terribles (1929).Il occupa également une grand place dans le théâtre (Les Mariés de la tour Eiffel (1924), La Voix humaine (1930), La Machine infernale (1934),…) et dans le cinéma avec des films et des scénarios marquants (Le Sang d’un poète (1930), L’Éternel retour (1943), La Belle et la Bête (1945), Orphée (1950), Le Testament d’Orphée (1960)… )Il convient d’ajouter encore à la palette variée de ses talents celui de dessinateur et de peintre. On lui doit, outre des albums, la décoration des chapelles de Villefranche-sur-Mer et Milly-la-Forêt. La céramique marqua également l’œuvre de ce « touche-à-tout », qui ne se voua qu’à un seul maître : l’étonnement — le sien comme celui des autres.

    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette