En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

COURDOUAN Vincent

A douze ans, il commence à étudier le dessin avec Pierre Letuaire puis entre à l’école des Beaux-Arts de Toulon où il apprend la gravure. Il a la possibilité de monter à Paris où il continue de se familiariser aux techniques de la gravure et s’initie à la peinture à l’huile dans l’atelier de Paulin Guérin. Il rencontre d’autres artistes comme Daubigny , Vernet , Gudin.
En 1844, il obtient une médaille d’Or au Salon des Beaux-Arts pour ses aquarelles.

Il commence à voyager à l’étranger, en Italie puis en Algérie qui lui inspire postérieurement de nombreuses œuvres orientalistes. Le combat de Romulus, grande toile dont le sujet est un haut fait de la Marine, près de Toulon, lui vaut une Médaille d’Or au Salon de 1848.
Dès l’année suivante , il est nommé professeur à l’école des Beaux-Arts de Toulon et Directeur du Musée.

Toute sa vie , il voyagera beaucoup. Il fera la connaissance de Frédéric Mistral avec qui il entretiendra des liens d’amitié.
Il meurt le 8 Décembre 1893 à Toulon.

V.Courdouan est resté fidèle toute sa vie à un apparent naturalisme, qui n’excluait pas l’arrangement décoratif, ou poétique, arbitraire, hérité du XVIIIe siècle. Il excellait dans les descriptions d’arbres et de rochers. Ses pastels lui valurent une grande réputation justifiée par sa virtuosité technique.

Le Musée des Beaux-Arts de Toulon conserve, actuellement, le plus bel ensemble de ses œuvres. On peut en découvrir d’autres au Musée Naval de Toulon, au Musée d’Hyères, au Musée de la Castre à Cannes, dans les Musées de Nice, Draguignan, Béziers, Montpellier, Marseille, Dijon et Narbonne.

    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette