En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

GARROS Catherine

La Peinture au féminin.
… »Pour Catherine GARROS il s’agit de mettre en place un jeu de correspondance afin de traduire un sentiment devant un motif, suffisamment fort pour être partagé, « la petite sensation » comme disait CEZANNE ».

Cette phrase de Jean PERREAU extraite de l’excellente monographie qu’il a écrite sur l’artiste (*), permet de lever un coin du voile et de pénétrer l’atmosphère que Catherine GARROS veut imprimer à ses oeuvres. En effet, les mots « traduire » », « partage » et « sensation » sont des mots clé aux quels il manque semble-t-il une seule précision : « féminité ». Ici il convient d’attirer l’attention car il ne faudrait pas comprendre par là, mièvrerie ou préciosité. C’est plutôt de la sensibilité associée à la femme dont il faut parler. Ainsi lorsqu’on contemple l’une de ses œuvres il devient rapidement impossible de ne pas l’associer à une main féminine. Chaque tableau rayonne de joie de vivre, de gaieté, d’optimisme un peu comme un enfant idéal que toute mère rêve d’enfanter.

La relation filiale qu’il existe entre Catherine GARROS et sa peinture est bien entendu indéfinnissable, c’est davantage une affaire de ressenti, de perception intime. C’est le frisson du second degré qui nous en révèle l’existence après que l’oeil s’est repu, dans un premier temps, de lasubtilité des couleurs, de la douce quiétude et du rythme tout en légèreté de la composition.

Catherine GARROS est la benjamine des grands noms de l’Ecole Provençale actuelle mais sa peinture a le même caractère épanoui que la femme qu’elle est.

Guy AVRAMO

(*) : « GARROS, la poésie du réel » par Jean PERREAU.
Editions « Galerie Michel ESTADES » 1999

    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette