En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

HILAIRE Camille

Hilaire naît le 2 Août 1916 à Metz où il passe sa jeunesse et fait des études.

De 1930 à 1936, il commence à dessiner et à peindre. Il travaille d’abord seul puis il choisit Durer pour maître : il acquiert ainsi une sûreté du trait et un sens aigu du détail(il est remarqué par Jean Giono ).

Hilaire, tout en étant inscrit aux Beaux-Arts, suit les cours d’André Lhote et expose pour la première fois au Salon d’Automne en 1942.
Durant son séjour à Paris, il étudie particulièrement le nu et le portrait et expose pour la première fois au Salon des Indépendants.

A partir de 1947, une bourse de voyage lui permet de découvrir la France. Ce sera une période très féconde dont il ne reste malheureusement quasiment pas de tableaux, le peintre ayant presque tout détruit.
Nommé professeur de dessin et de composition décorative à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Nancy, il conservera ce poste jusqu’en 1958. Durant cette période, il effectue de nombreux voyages(essentiellement en Italie dont il apprécie l’intense luminosité méditerranéenne) au cours desquels il obtiendra plusieurs prix(second Grand Prix de Rome, Prix Robert Antral…).

Il réalise également de nombreuses expositions de groupes et particulières et s’intéresse de près à la tapisserie(le Mobilier National lui en commandera plusieurs).

L’Etat et le musée de Metz s’intéressent à son œuvre et lui achètent des tableaux.

Il participe au Salon des Peintres témoins de leur temps où il sera invité régulièrement.

En 1958, il est nommé professeur de dessin à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts à Paris.

Il continue ses voyages en Italie et dans le Midi ou il réalise toujours autant d’expositions et continue à s’illustrer dans sa pluralité technique(aquarelles, vitraux, tapisseries, décoration…).

A partir de 1964, il se partage entre le Midi et la Normandie et réalise de nombreuses études sur la nature, qu’il développe ensuite dans son atelier. Son travail s’oriente vers la lumière et la couleur.

A partir de cette période, Hilaire très sollicité dans toute l’Europe, ne cesse de travailler et d’être présent dans de nombreuses manifestations ou sa notoriété, déjà bien établie, va en grandissant. Il continue de remporter divers prix qui récompensent l’ensemble de son travail(il illustre également des livres, s’intéresse à la lithographie…).

Aujourd’hui, Hilaire est présent dans de nombreux musées et laisse une œuvre considérable et reconnue de tous.