En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

KLIMEK Ludwig

Ludwig KLIMEK est né à Cracovie ( Pologne ) en 1912.
Fuyant l’invasion de son pays par les troupes allemandes en 1939, il vient en France à 27 Ans .
Il se rend souvent au Musée du Louvre où il regarde et découvre ce qu’on lui a enseigné à Cracovie : Le Titien, Goya, Rubens. Mais c’est Poussin qui le fascine.

Klimek est surtout attiré par l’architecture : ce qu’il peint est ordonné, construit, un réel équilibre se dégage de ses oeuvres.

Il s’établit à Menton puis à Juan- les- Pins.

Il nous dit , dans un langage typiquement français , la chaleur croissante de la Provence, la volupté charnelle des baigneuses, les touffeurs de la pinède, la somptueuse splendeur des couchers de soleil…
Sous ses paysages de soleil emportésune pâte généreuse perce toujours un certain lyrisme.
Il nous dit ce que son instinct lui dicte. La vision vécue devient rêve. L’impossible devient possible : ilpeint.

Klimek est un rêveur éveillé.

 » Klimek élabore un espace nouveau qui fait songer à la fois au monde mystique de Kandinsky et à la rêverie organisée de la peinture française d’aujourd’hui…. Mais l’oeuvre de Klimek n’a pas fini de nous étonner car elle est essentiellement un élan créateur , elle nous propose un constant va-et-vient entre notre moi le plus profond et le monde extérieur. » ( Propos tenus par G.MATORE, directeur du Département de civilisation française à la Sorbonne ).