En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

ZORITCHAK Yan

Né le 13 novembre 1944 à Zdiar, en Slovaquie, il a fait ses études à l’Ecole Supérieure du Verre Appliqué de Zelezny Brod (1959 – 1963) et à la Haute Ecole des Arts Appliqués de Prague(1963 – 1969). Ses années d’études lui ont permis de tirer les leçons de la tradition des verreries tchèque et slovaque, mais aussi des progrès modernes de la création actuelle. A cette époque, le verre de Bohème était un des plus importants et des plus reconnus au monde. Les années 60 en Tchécoslovaquie furent libres et inventives. La création verrière, en plein essor, innova sous toutes ses formes, autant dans l’art appliqué que la production industrielle, la création libre, ou l’architecture. Les travaux de Yann portent les signes caractéristiques de l’esthétique majestueux des années soixante, qui prennent aujourd’hui le caractère d’un style. L’artiste exploite les qualités optiques et technologiques du verre, utilisant des procédés non traditionnels de maniement du matériau. Il découvre peu à peu une nouvelle signification artistique dans la technique avec la possibilité d’intensifier l’expression par des structures et leurs effets lumineux. Il a terminé ses études chez le professeur Stanislav Libensky.
Le jeune artiste manifeste un intérêt particulier pour l’espace et la genèse du cosmos, ce qui deviendra le leitmotiv de sa création, dans une décennie pleine de découvertes spatiales importantes (elle débute avec le 1er vol du 1er homme dans l’espace et se termine peu après le 1er alunissage de l’histoire). Depuis 1970, Yann Zoritchak vit et travaille à Talloires en France, il tient un important rôle de médiateur au sein du monde de l’art du verre en Europe. Ses créations sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées du monde entier.
Cet artiste a exposé ses œuvres dans les expositions majeures de l’art contemporain et de l’art du verre. Il est lauréat de prix internationaux prestigieux. Parallèlement à sa création, il a participé à de nombreux symposiums, et en particulier à la fondation du Centre International de Recherche sur le Verre et Art à l’Ecole des Beaux-Arts d’Aix en Provence. Yan Zoritchak est également Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République française.
Yan Zoritchak nous propose un véritable voyage au cœur de l’espace et du temps, à la recherche de l’origine de la vie et la place de l’homme dans l’univers. Une façon sans doute de nous rappeler avec humilité que nous ne sommes que poussières d’étoiles qui a surgi il y a environ 14 milliards d’années, et que les mystères de la vie, resteront sans doute un sujet qui continuera à nous interroger et rêver pendant longtemps.
Zoritchak nous fait virevolter entre l’astronomie, la biologie (les cellules dans le corps humain se rapprochant étonnamment du cosmos) et l’art contemporain.
Dans un hymne à la beauté, l’artiste Zoritchak nous plonge dans le mystère de ce firmament, et le retranscrit en langage de l’art, créant ainsi une œuvre unique. Il appuie ses œuvres quoique abstraites sur les résultats solides de la recherche humaine.
Nous assistons en spectateur émerveillé au Big Bang – Mystère de la vie.
Les sculptures sont pures avec des espaces de lumière, enrichies de mouvements, de circulation dynamique, de couleurs éclatantes, de nébulosité.
Yan Zoritchak : « C’est au public de voir les mystères de la vie, de les deviner et éventuellement de m’accompagner dans mon parcours, de s’interroger sur cette magie de la vie, sa conception, sa protection, son développement et sa fin ».
La question fondamentale qui n’a pas encore obtenu de réponse jusqu’à présent, concerne la position de l’humanité dans l’univers : sommes – nous seuls ou existe-t-il d’autres civilisations que la nôtre? Peut-on coexister et communiquer à l’échelle de l’univers ?
Ce sculpteur réagit à sa manière à ces questions brûlantes en créant de vastes cycles de travail : espaces, signal, fleurs célestes, mystère de la vie…
Vastes cycles inspirés par l’univers, la pensée philosophique et la connaissance humaine. Les explorations scientifiques lui ont offert une base solide, le fondement sur lequel il a posé ses cycles.
Pour transposer cet univers fantastique, l’artiste utilise le verre, qui est le premier matériau de synthèse créé par l’homme il y a 3 000 ans avant JC. Le verre permet de matérialiser l’espace et le vide. En mettant au point ses propres techniques de fusions, d’abrasion de taille et de polissage du verre, Yan Zoritchak est parvenu à inclure des feuilles métalliques, d’or, d’argent et de cuivre dans le cristal.
Ainsi il crée des microcosmes fascinants et semble emprisonner un morceau du cosmos, il nous offre tout simplement une odyssée vers l’espace. Ses sculptures sont oniriques, majestueuses, pierres philosophales, le spectateur pénètre un monde de merveilles et de poésie.

    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette