Ce qu’aime Michel Estades :

Personnages effilés, déchirés,… se jouant des codes, Denis Chetboune nous propose un univers étrange, à la fois contemporain et intemporel. Ses sculptures, tout en équilibre, résonnent en chacun de nous et nous proposent un rendez-vous avec l’intime.

BIOGRAPHIE :

Denis Chetboune est un autodidacte revendiqué. Son enfance en Afrique et ses nombreux voyages développent sa propension à vagabonder, à déceler en musardant : « Ne demande jamais ton chemin à quelqu’un qui le connaît, tu risquerais de ne pas pouvoir te perdre ». Des musées qu’il fréquente, des maîtres qui l’inspirent, il apprend essentiellement à désapprendre. Ses multiples pérégrinations ont soulevé chez lui de nombreuses interrogations quant à l’homme et à sa destinée. Ses sculptures sont ses réponses à ses questions. Il les a créées pour qu’elles dialoguent librement avec le « regardeur ». Denis Chetboune, quoique travaillant un matériau et une technique autorisant les multiples, ne produit le plus souvent que des pièces uniques. Il travaille directement la cire, court-circuite l’étape du moulage et s’interdit ainsi toute possibilité de duplication.
Au final, la pièce ainsi créée semble comme portée par un élan irrésistible dont l’origine et la destination ne dépend que de l’imaginaire de celui qui la regarde. La discontinuité des formes marque son style. Les différents morceaux sont assemblés, réaménagés puis soudés les uns aux autres. Denis Chetboune nous donne à voir simultanément l’espace inscrit dans l’œuvre et l’espace « extérieur » dans lequel elle s’inscrit. Il représente des personnages, des cavaliers, des chevaux. Ses sculptures sont ciselées, fantomatiques. Les corps saccadés qu’il offre à notre regard nous perce littéralement l’âme.
Car c’est bien de la fragilité des hommes dont il est question. Les sculptures de Denis Chetboune sont à la fois tendres et cruelles mais terriblement humaines. Ce n’est pas tant la déchirure qui compte que ce qu’elle induit, ce qu’elle donne à voir : le vide, le manque, l’absence… Elle n’est qu’un prétexte pour voir autrement. Comme l’a exprimé l’écrivain Jacques Serena : « Ses sculptures, parce qu’absolument contemporaines, sont fatalement graves ». Denis Chetboune a reçu plusieurs prix, dont le 2ème prix de sculpture des haras nationaux et le 1er prix de sculpture de la Société Nationale des Beaux-Arts en 2010. Ses œuvres sont exposées en permanence depuis 2016 sur les 4 sites de la Galerie Estades, à Paris, Lyon, Toulon, et Baden-Baden (Allemagne).

Voir quelques exemples d’œuvres de Denis CHETBOUNE disponibles à la vente


Voir les Sculpteurs et Art Monumental exposés par la Galerie Estades

Denis CHETBOUNE
Né(e) en 1955

Vous souhaitez acquérir
une œuvre de cet artiste ?