En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

AMBROGIANI Pierre

Cet autodidacte a accompli une carrière internationale et poursuivi une œuvre pendant une cinquantaine d’années en partant d’une base de petit télégraphiste , issu d’une famille prolétarienne des vieux quartiers. Ambrogiani n’est jamais allé dans une école d’art ou une académie.

Ambrogiani se retrempe aux sources nordiques pour se donner la force de peindre sa propre évocation de la planète qui va remplacer le classicisme provençal. Jusqu’en 1960 , le stéréotype Guigou persiste et signe ( écran panoramique étirant l’horizon , matière lisse inclinant au calme et à la sérénité , des pêcheurs ou des lavandières petits comme des santons puces , lumière de plein midi , ciel limpide ,…) puis une vision plus violente , plus colorée est acceptée.

Ambrogiani se définit lui-même comme « un gourmand de la couleur » : son besoin dévorant de couleur, son don de dessinateur , son aptitude au travail , finissent par imposer une autre vision du paysage provençal .

Ambrogiani commence à exposer avec les Peintres prolétariens aux expositions de la Maison de la Culture en 1936 à Marseille. Il s’installe à Rive-Neuve dans un atelier où il resta 30 ans. C’est là qu’il prépara son exposition parisienne de 1946 , l’exposition de New-York de 1947. D’innombrables autres expositions suivront aux 4 coins de l’Europe et du monde.

Ambrogiani s’investit dans une grande richesse de thèmes : il aime les personnages du marché , du port comme son ami Pagnol , il adore les paysages du Haut-Pays que Jean Giono lui a fait découvrir , il aime peindre les modèles charnus,… C’est un dessinateur réaliste à la façon d’un abstrait : larges bandes de couleur étalées directement sur la toile , pâte de tons riches placée en un seul geste à la truelle , ….

Ambrogiani a laissé une œuvre gigantesque , restée à l’écart de l’impressionnisme , fauve sur les bords . Il a été le véritable précurseur d’une peinture provençale dite « d’action » dû ,entre autre, à l’expression directe de la matière sur ces tableaux.

    Acheter une œuvre de cet artiste

    Une question ?
    Besoin d'un renseignement ?

    Contactez-nous !

    Découvrez notre plaquette