En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.
En savoir plus et paramétrer les cookies  

COTTAVOZ André

Né en 1922 à Saint-Marcellin, dans l’Isère, André Cottavoz fait ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon.
Après 1945, il participe à plusieurs expositions et obtient le prix Fénéon en 1953.
Avec des artistes de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, il forme ce que l’on appelle alors «nouvelle figuration de l’Ecole de Lyon » ou « sanzisme ». Fusaro, Truphémus et Charrin se joignent à Cottavoz pour en exprimer les tendances, à savoir la recherche d’une lumière non seulement naturelle mais jaillissant de la toile même.
De plus (ceci demeure le propre de la peinture de Cottavoz), il y a cette volonté de soumettre le sujet, quel qu’il soit, à une notion d’épaisseur obtenue par des couches superposées, nées d’un travail de malaxage, de pétrissage au pinceau, au couteau, à la main.

A partir de 1946, avec régularité, les expositions se succèdent en France et à l’étranger (Genève, Milan, Bale, Turin, Amsterdam, Caracas, Tokyo…).

Ses œuvres ont été acquises par de nombreux musées en France (Musée National d’Art Moderne, Musée Municipal de la ville de Paris…) et à l’étranger (Luxembourg, Turin, Tokyo et Yamagata au Japon.).

André Cottavoz a illustré plusieurs ouvrages dont «dialogue de l’arbre » de Paul Valéry.