Malle-Paris-Porte-St-Martin-HST-73x100

Ce qu’aime Michel Estades :

Si l’on devait résumer en un seul terme l’œuvre de Charles Malle, c’est le mot « nostalgie » qui s’inscrirait spontanément. Mais une nostalgie positive qui fait réfléchir sur le temps présent. L’artiste sait manier à merveille ses souvenirs qui sont une source perpétuelle d’émerveillement.
A la question comment trouvez-vous votre inspiration ? Charles Malle répond : « je peux m’inspirer d’un document ancien mais quand je peint j’y mets toujours un élément personnel : une charrette à chevaux par exemple, ça peut être aussi moi et ma mère ou ma femme … »

BIOGRAPHIE :

Né dans le Nord de la France à Douai, Charles Malle est élevé dans une famille modeste issue du milieu artisan et minier. Enfant pendant l’Occupation, il conserve cependant de cette période difficile qui l’a profondément marqué le souvenir d’une vie chaleureuse rythmée par les saisons. La mort de son père en 1950 marque brusquement la fin de son enfance. C’est à cette période que Charles Malle commence à dessiner. Il est d’abord envoyé à Saint-Luc-de-Tournai, une école des Beaux-Arts belge, qui lui permet de découvrir les trésors de l’art flamand, et plus particulièrement les tableaux de paysages enneigés animés de petits personnages qui vont beaucoup l’influencer. Rien d’étonnant à ce qu’il se sente attiré par l’univers de Bruegel. Charles Malle étudie ensuite les arts plastiques à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles de Roubaix dont il sort brillamment diplômé en 1956.

Voué dans un premier temps à l’enseignement, il se consacrera ensuite au commerce des meubles anciens, poussé par sa passion pour l’histoire de l’art et les antiquités. Il n’abandonne pas pour autant son art, il dessine et peint depuis toujours. Ses toiles se vendent régulièrement mais dans un cercle restreint d’amateurs. Peu à peu sa notoriété s’accroît. Charles Malle est représenté par Michel Estades depuis 1994, il est exposé en exclusivité et en permanence dans ses galeries à Paris, Lyon, Toulon, et Baden-Baden (Allemagne). Ses toiles sont très présentes sur le marché de l’Art et dans les maisons de ventes aux enchères en France comme à l’étranger, notamment chez Christie’s à Londres.

Tel un rêveur éveillé, Charles Malle, que l’on compare souvent à Albert Marquet, ne retranscrit pas la réalité qui nous entoure, mais témoigne de la période privilégiée de l’enfance. L’artiste aime à se rappeler de son émerveillement lorsque, tout jeune, il voit la mer pour la première fois en Normandie. La guerre le prive des bords de mer mais lui permet de découvrir la Capitale, Paris deviendra dès lors un de ses thèmes fétiches. « Je pense être resté un adolescent émerveillé par la vie. La peinture n’est pas pour moi un refuge mais une possibilité de chanter toutes les beautés de l’existence, passées ou présentes. Mes souvenirs sont une source d’émerveillement. Ils embellissent mon quotidien lorsque je les traduis dans ma peinture ». (Propos recueillis par Jean Perreau dans son livre « Charles Malle, une saveur d’éternité »).

Voir quelques exemples d’œuvres de Charles MALLE disponibles à la vente


Voir les Maîtres Modernes exposés par la Galerie Estades

Charles MALLE
Né(e) en 1935
France

Vous souhaitez acquérir
une œuvre de cet artiste ?