Manguin_Avignon

Ce qu’aime Michel Estades :

Marchand d’art passionné, fort de 30 ans de métier, Michel Estades aime partager ses coups de cœur et son expertise. Ses 4 galeries présentent en permanence une offre variée d’artistes figuratifs des XXe et XXIe siècles : Grands Maîtres, Maîtres provençaux, Maîtres lyonnais, Maîtres modernes et contemporains, ainsi que de nouveaux talents régulièrement découverts, peintres et sculpteurs.

BIOGRAPHIE :

« Henri Charles Manguin, est un peintre français, né à Paris le 23 mars 1874, et mort à Saint-Tropez le 25 septembre 1949.
Il est l’un des principaux créateurs du fauvisme français en 1905.
En 1889, Henri Manguin abandonne ses études au lycée Condorcet à Paris pour se consacrer à la peinture. En 1894 il fréquente l’atelier de Gustave Moreau à l’École des beaux-arts de Paris, où il se lie d’amitié avec Albert Marquet, Henri Matisse, Jean Puy et Georges Rouault.
En 1899, il épouse Jeanne Carette qui sera, à quelques exceptions près, son unique modèle et qui lui donnera trois enfants. Il expose à la galerie B.Weill et au Salon de la Société nationale des beaux-arts. En 1902, il participe pour la première fois au Salon des indépendants.
En 1904, Manguin découvre Saint-Tropez et se lie avec Paul Signac. Il expose au Salon d’automne, aux États-Unis et à la Biennale de Venise. Ambroise Vollard lui achète cent cinquante tableaux et, lors d’une exposition particulière à la galerie Druet en 1906, il se lie avec Henri-Edmond Cross. Il voyage en Italie et expose à Zurich et Bucarest.
En 1909, il s’installe à Neuilly et participe à une exposition de groupe en Russie. Il séjourne à Honfleur chez Félix Vallotton, où il rencontre des collectionneurs suisses, les Hahnloser. Il se fixe l’été à Sanary où il voit souvent Henri Lebasque et expose à Berlin.
Il habite à Lausanne pendant la Première Guerre mondiale. En 1924, il participe au projet du futur musée de l’Annonciade à Saint-Tropez. Il expose à la galerie Bing en 1927. En 1938, la galerie Eugène Druet ferme, son fils rachète les invendus : Manguin en détruit huit, puis expose dans le monde entier. Il loue un atelier à Avignon en 1942.
Henri Manguin meurt dans sa maison de l’Oustalet le 25 septembre 1949. Le Salon organise une rétrospective posthume de ses œuvres en 1950.
Source wikipedia »

Voir quelques exemples d’œuvres de Henri Charles MANGUIN disponibles à la vente
Voir les Grands Maîtres exposés par la Galerie Estades
Henri Charles MANGUIN
Né(e) en mars 1874
Décédé(e) en septembre 1949
France

Vous souhaitez acquérir
une œuvre de cet artiste ?